Barre de navigation

MENU

18 février 2018

Crumble carottes, chèvre, noisettes


Le week-end, j'adore passer un peu plus de temps aux fourneaux, et là Pinterest est mon ami. Je cherche des idées, je m'inspire de plusieurs recettes, je regarde ce qu'il y a dans le frigo et j'innove. Le week-end dernier, c'est un crumble carottes, chèvre et noisettes que j'ai servi à mon chéri, et comme il a adoré, j'ai récidivé pour ma sœur aujourd'hui (qui a elle aussi adoré).


Côté nutrition...

Comme je l'avais déjà évoqué dans mon article où je vous partageais ma recette de soupe aux carottes et aux lentilles corail juste ici, les carottes sont riches en vitamines A, seulement 150g permettent de couvrir nos besoins journalier. Elles aident également à lutter contre certaines infections, aide à la désintoxication et préviennent du cancer.
Les noisettes quant à elles sont riches en bons acides gras (moninsaturés), en fibres et en antioxydants. Elles permettraient de diminuer les risques de diabète, de maladies cardiovasculaires et de cancer.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les aliments, place à la recette !




Ingrédients :

4 carottes
4 tranches de chèvre
Noisettes
30g de margarine
50g de farine
Sel, poivre


Préparation :

La garniture
Épluchez et lavez les carottes puis coupez en rondelles.
- Faites bouillir de l'eau et ajoutez-y un bouillon de légumes ainsi que les carottes.
- En fin de cuisson, lorsqu'elles commencent à bien ramollir, ajoutez les noisettes pour qu'elles ramollissent un peu.
- Égouttez les carottes, écrasez les grossièrement, salez et poivrez à convenance.

Le crumble
- Rien de plus simple. Dans un bol, mélangez la margarine et la farine avec vos doigts jusqu'à obtenir des "grains". 
N'hésitez pas à ajouter de la farine si besoin.

Le dressage
Répartissez une première couche de carottes et de noisettes dans le fond des ramequins. Déposez ensuite une belle tranche de chèvre, puis couvrez de carottes. Terminez avec le crumble.
- Enfournez le tout à 180°C jusqu'à ce que le crumble soit bien doré (environ 20min).



Si vous reproduisez cette recette, n'hésitez pas à me faire vos retours et envoyez vos photos, ça me fait vraiment plaisir !


Des bisous ! 


Sources : 
www.guide-vitamines.org
www.passeportsante.net
www.lanutrition.fr

12 février 2018

Running : Il fait froid, mais on y va !


Le bise qui souffle, le nez qui rougit, la peau qui tire. L'hiver est bien installée, et je pourrais vous citer beaucoup de raisons de ne pas chausser ses baskets pour aller courir. Pourtant ce serait bien dommage de passer à côté de notre petite sortie habituelle (si vous vous demander encore pourquoi, filez par là : Pourquoi je cours ? ).
C'est vrai qu'il n'est pas toujours facile de rester motivée à cette période de l'année, mais pourtant ce n'est pas le moment de s'arrêter, ce serait dommage de voir tous nos progrès s'envoler pendant l'hiver, alors on ne perd pas le rythme jusqu'au retour du printemps ! Et pour vous aider, voilà mes astuces pour se motiver et s'adapter à la saison.

(Oui je sais, je suis trèèès en retard avec mon article, mais comme on dit, vaut mieux tard que jamais pas vrai ?)




On pense "après"

"Il fait vraiment trop froid !", "On dirait qu'il va pleuvoir...", "C'est surement trop glissant pour aller courir".
Des excuses, on en trouve toujours une pour ne pas chausser nos baskets. Et pourtant, on est jamais mieux qu'après une bonne séance ! Alors comme je dis, on ne pense pas "maintenant" mais "après". On se donne un maximum de motivation en se remémorant tout ce qu'on aime dans la course, et surtout pourquoi on court !


On s'équipe

Il fait froid, et pour de bon, alors on ne rigole pas avec la tenue, pas question de tomber malade dès la première sortie.
Alors on enfile une tenue chaude : un pantalon adapté à la saison, une veste coupe-vent, et des gants pour avoir bien chaud.
On couvre ses oreilles : bandeau ou bonnet sont au rendez-vous, et il y en a pour tous les goûts alors pas d'excuse.
Et pour terminer, on cache son cou : un col qui monte bien haut, ou pourquoi pas un cache cou.


Voir et être vu

Le soleil se lève plus tard et se couche plus tôt. Fini les sorties matinales au lever du soleil et les sorties tardives qui s'étirent jusqu'à la tombée de la nuit. Brouillard et grisaille sont désormais de la partie, alors on pense à s'équiper d'une lumière. Déjà pour voir où l'on met les pieds, mais aussi pour être vu !
Pour ma part j'utilise une lumière rechargeable de chez Decathlon que j'adore (elle n'existe plus, mais en voici un similaire ici). Elle ne me gêne absolument pas et éclaire vraiment bien, avec trois degrés d'intensité.



On adapte ses sorties

Avec la chasse qui a repris, on laisse de côté les sorties dans les bois et on se tourne plutôt vers de la route ou de la piste. L'occasion parfaite pour faire un peu de fractionné (vous en rêviez pas vrai ?) rien de tel pour progresser, alors profitons-en !


On garde ses objectifs

Pas question de laisser ses objectifs de côté à l'arrivée de l'hiver. Pourquoi ne pas participer à un challenge (je vous conseille de suivre Amélie qui en fait assez régulièrement) ? Ou alors, pourquoi ne pas planifier une course au printemps ? Un trail ? Un 10km ? Un semi-marathon ? Et pourquoi un marathon pour les plus motivés ! C'est un bon moyen pour garder le rythme, et la motivation.



Et vous, qu'elles sont vos astuces pour motivation pour l'hiver ?



Des bisous ! 


Rejoignez-moi sur Pinterest !

18 janvier 2018

Soupe de carottes et lentilles corail


En accord avec la saison, je vous propose aujourd’hui une (délicieuse) recette de soupe, pleine de bons nutriments et de vitamines, parfaite pour recharger les batteries pendant l’hiver !


Côté nutrition...

Les lentilles corail sont riches en protéines, elles en apportent en moyenne 24g pour 100g, un bon point pour les végéta*iens. En plus de ça, elles sont riches en fibre, en fer, en magnésium, en calcium, en vitamines B et aide à lutter contre le mauvais cholestérol
Les carottes sont riches en vitamines A, seulement 150g permettent de couvrir nos besoins journalier. Elles aident également à lutter contre certaines infections, aide à la désintoxication et préviennent du cancer.
Voilà une association légumes/légumineuses plus qu'intéressante. Vous pouvez aussi ajouter une portion de céréales en plus de cette soupe, ce qui permettra une meilleure assimilation des protéines contenues dans les lentilles.
Trêve de papotage, voilà ma petite recette !



Ingrédients :

4 carottes
250g de lentilles corail
1,5L d'eau
400mL de lait de coco
1 cube bouillon de légumes
1 oignon
1 gousse d'ail
2 càs de concentré de tomate
Curry
Paprika
Piment doux



Préparation :

1. Dans une casserole, faites revenir l'oignon coupé en petits morceaux dans de l'huile d'olive.
2. Une fois l'oignon translucide, ajoutez l'ail, les carottes, le bouillon de légumes et couvrez d'eau.
3. Lorsque les carottes commencent à ramollir, ajoutez les lentilles corail, le lait et le reste des ingrédients (concentré de tomate, ail, épices, etc...). Mélangez le tout et laissez cuire à feu moyen une quinzaine de minutes.
4. Il ne vous reste plus qu'à mixer.



N'hésitez pas à me faire vos retours, en commentaire ou sur Instagram, si vous testez cette recette.


Des bisous ! 





Sources : 
www.guide-vitamines.org
http://www:lentilles-corail.com


07 janvier 2018

"On prend les rênes et on recommence"


Aujourd'hui je profite de vous partager quelques photos prises pendant mes vacances à l'Ile de Ré pour papoter un peu avec vous.
Voilà un petit moment que je n'ai pas écrit par ici. Pas le temps, par moment. Puis, plus l’envie. Ou plutôt, moins envie d’y consacrer mes soirées.
J’aime écrire et partager avec vous ce qui me plait au quotidien. Vos retours me font d’ailleurs tellement plaisir
Mais voilà, en repassant mon blog en revue, je me suis rendue compte que certains articles que j’avais publié ne me correspondaient pas (vous remarquerez d’ailleurs que j’en ai supprimé quelques-uns). Ça, c’est entièrement de ma faute. En voulant m’imposer un rythme de publication régulier (règle numéro un d’une blogueuse, vous ne pouvez pas la manquer !), je me suis amenée moi-même à écrire sur des sujets sur lesquels je ne sais finalement pas écrire ! Mais je le faisais car je voulais absolument publier mon article le dimanche soir. 
En parcourant mes blogs fétiches, je voyais tel ou tel article et je me disais « Tiens ça ferait un bon sujet pour moi aussi ça ! En plus c’est le bon moment pour en parler ». Bingo ! Tout faux Laura. 




Alors voilà, après une pause et de nombreuses hésitations, j'ai finalement décidé de reprendre mon blog en main, mais cette fois-ci à ma façon. J’adore écrire, partager et vous lire, mais je n'aime l'idée de devoir absolument publier à heure fixe. Et pour cause, je n'ai pas la possibilité d'y consacrer mes journées, et puis il m'arrive de ne pas avoir le courage de me remettre devant mon écran d'ordinateur le soir après une journée de cours ou de travail (je suis en alternance)
C'est décidé, pour 2018, je n'écrirai que sur des sujets qui me plaisent à 100%. Je ne m’imposerai pas de rythme parce que "c’est la clé de la réussite" quand on a un blog. Ce que je veux, c’est partager avec vous des choses qui me plaisent.
Et comme j'avais envie de changement, nouveau nom pour mon petit blog (je n'ai pas fait dans l'originalité vous m'excuserez aha).


Voilà donc les raisons de ma « pause ». N'hésitez pas à me faire vos retours sur ce petit article, et à me faire part également du type d'article que vous aimez retrouvé pour ma page (histoire que l'on soit en accord malgré tout)

Sur ce je vous souhaite une très belle année 2018, je vous embrasse fort et vous dit à bientôt !


05 novembre 2017

Nuances automnales



L'automne est là, bel et bien installé. Ses jolies couleurs orangées sont de retours. Elles remplissent à nouveaux les paysages
L'année dernière, j'avais profité d'une promenade en famille dans un joli parc du Jura pour immortaliser toutes ces belles nuances de couleurs. Je vous laisse avec ces quelques clichés, en espérant qu'ils vous plairont







Des bisous  

10 octobre 2017

Ma cure de magnesium


Entre fatigue, trouble du sommeil, ballonnements, mal de tête et vertiges, on peut dire que je l'ai sentie passée cette rentrée.

Mes deux premières semaines de Septembre ont été rythmé par ces maux. Pas très motivant pour commencer l'année.
Je n'arrivais pas à prendre le rythme et rentrais le soir en étant complètement lessivée. Pourtant, même en étant fatiguée, j'avais du mal à m'endormir, il m'est parfois arrivée de tourner pendant quasiment deux heures dans mon lit avant de pouvoir enfin trouver le sommeil. Le lendemain rebelotte, encore et toujours fatiguée.
Après avoir fait mes petites recherches, j'ai fait le lien avec un manque de magnésium. J'ai l'habitude de faire une cure d'environ un mois chaque en hiver, et pourtant cette fois je n'avais absolument pas fait le lien !
A noter qu'il est difficile de diagnostiquer un manque (voir une carence) en magnésium, car il apparaît difficilement dans une prise de sang.


Bien que difficile a contrôler, ce minéral joue un rôle très important pour notre corps :
  • Il participe au bon fonctionnement du système immunitaire.
  • Il donne de l'énergie et de la vitalité.
  • De ce fait, il permet donc de diminuer la fatigue, les maux de têtes ou encore le stress.
  • Il aide également à l'absorption du calcium.
  • Il aide à la digestion.


Comment est-ce que je sais que je manque de magnésium ?

Il y a plusieurs symptômes qui permettent de détecter un manque de magnésium, voici les plus fréquents (et ceux auxquels j'ai eu droit) :
  • Beaucoup de fatigue
  • Des spasmes des paupières
  • Des maux de têtes et des vertiges
  • Un manque de concentration
  • Du stress
  • Des difficultés à s'endormir (malgré la fatigue)
  • Une prise de poids
  • Des envies de sucrés


Les besoins en magnésium varient en fonction du sexe, de l'âge et de l'activité. Ils peuvent aller de 360mg pour une femme, à 500mg pour un homme et même jusqu'à 600mg pour un sportif !

On peut le trouver dans plusieurs aliments, en voici quelques-uns :
  • Chocolat noir
  • Noix de cajou
  • Amandes
  • Haricots verts
  • Epinards
  • Lentilles (cuites)
  • Riz complet
  • Banane
  • Flocon d'avoine
  • Pain complet



Malheureusement, le magnésium n'est pas très bien assimilé par notre organisme (environ 30% de ce que l'on consomme est réellement absorbé). Il faut en consommer beaucoup pour pouvoir atteindre le dose journalière conseillée, d'où l'intérêt de faire une cure, au moins une fois par an.

Pour ma part, je fais une cure d'un mois et  demi. J'ai choisi le magnésium marin de la marque Mag 2 (en pharmacie) et j'en suis satisfaite ! L'avantage est qu'il est associé avec de la vitamine B6 qui favorise son absorption.



Est-ce que vous aussi vous avez déjà ressentie ces symptômes et/ou fait une cure ?
En tout les cas, ne vous en privez pas, ça ne peut faire que du bien (surtout à l'approche de l'hiver)

En attendant vos réponses sur le sujet, j'espère que votre rentrée s'est bien passée et je vous fait de gros bisous !


Des bisous ! 





Rejoignez-moi sur Pinterest !


Source : www.guide-vitamines.org